Ah la bouffe.

Je vous jure les articles de presses c’est parfois n’importe quoi.

Et pour preuve :

 

 

Diffusée le lundi 28 juin sur France 3, l’émission Pièces à conviction présente une enquête inédite sur les dangers de nos assiettes.

Trois journalistes, trois cobayes. Pour l’émission Pièces à conviction, chacun a adopté un régime alimentaire spécifique. Le premier s’est nourri uniquement de plats préparés industriels achetés dans des enseignes à bas prix. Le deuxième, seulement de produits bio, tandis que le troisième n’a pas changé son mode d’alimentation, basé à la fois sur de la cuisine maison et des préparations industrielles. Le trio a été soumis à de régulières analyses médicales effectuées par un laboratoire indépendant.

Saumon aux pesticides

C’est en 15 jours à peine que le cobaye n°1 a pris presque deux kilos et triplé son taux de « mauvaises graisses » (ou acides gras saturés) dans son sang. La rapidité des conséquences de la nourriture « discount » impressionne. A contrario, « en faisant cette étude, nous voulions montrer qu’en changeant d’alimentation, il était possible de se dépolluer rapidement », a expliqué le Dr Pierre Souvet, président de l’Association Santé et environnement (ASEF), au Parisien.fr. Figureront au menu de l’émission du saumon aux pesticides, du porc et du poulet aux antibiotiques ou bien encore des fruits et légumes toxiques, trouvables dans tous nos supermarchés. Une belle occasion de s’informer sur les risques de notre alimentation de tous les jours.

Emission Pièces à Conviction, « assiette tous risques », ce lundi 28 juin à 20h35 sur France 3.

Non seulement tous le monde le sait pour rester mince, il faut réduire l’apport calorique, bouger, et manger « sain » c’est à dire léger. Il n’y a pas de miracles.

Le meilleur des nouvelles crèmes minceur

Ne pas abuser de Nutella non plus.

Adulée par des millions d’inconditionnels à travers le monde – qui en consomment 235.000 tonnes par an ! -, la célèbre pâte à tartiner chocolatée est dans le collimateur de l’Union européenne.

Composé de plus de 60 % de sucre et d’huile de palme, le Nutella ne serait pas conforme au « profil nutritionnel » défini à Bruxelles. Le fabricant, l’italien Ferrero, risque de devoir annoncer sur ses étiquettes que son produit est dangereux pour la santé. Mais la résistance s’organise à Alba, dans le nord de l’Italie, où il est fabriqué. Un député de la Ligue du Nord a même fondé un comité Touche pas à mon Nutella.

A bonne entendeur.  emoticone

 

 

 

 

Cet article a été publié le Lundi 28 juin 2010 à 17:13 et est catégorisé sous Un mix. Vous pouvez suivre les réponses à cet article par le Flux des commentaires. Vous pouvez laisser un commentaire. Les trackbacks sont fermés.

Laisser un commentaire


robertini1111 |
Le Polisario une PMC Algéri... |
SUD-RAIL SECTION ETMP TOUL... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | le journaliste ahmed yahla ...
| - THE ARBITER BLOG -
| actuplus